Sélectionner une page

La genèse de Payelo

Avril 2020. La France vit son premier confinement. Comme pour beaucoup, l’inactivité forcée me donne l’occasion de réfléchir à des projets personnels laissés de côté par manque du temps.

Justement, depuis quelques mois, une problématique me trotte dans la tête. Ma tante Béatrice rencontre des difficultés à donner un moyen de paiement aux intervenants à domicile qui font les courses pour sa belle-mère.

Du temps, maintenant, j’en ai : pourquoi ne pas le mettre à profit en cherchant une solution qui peut l’aider ?

Béatrice

Comme 11 millions de Français, Béatrice est aidante familiale. Elle s’occupe de sa belle-mère âgée de 95 ans et atteinte de la maladie d’Alzheimer. Plusieurs fois par semaine, Béatrice se rend chez sa belle-mère pour s’occuper de ses affaires, coordonner l’intervention des intervenants à domicile ou tout simplement lui tenir compagnie. 

Aider un proche, ce peut être gratifiant. Ce peut être aussi beaucoup de tracas, souvent pour les actes les plus anodins. En l’occurrence : comment prêter de l’argent aux intervenants qui vont faire les courses pour un proche dépendant ?

Béatrice ne souhaitant pas partager sa carte bleue personnelle ou signer des chèques en blanc – ce qui est très risqué -, va retirer de l’argent et dépose 500 euros au domicile de sa belle-mère chaque mois.

Cependant, laisser tant d’espèces en évidence la met mal à l’aise : que faire si l’argent se perd ? Ou si quelqu’un se sert sans y être autorisé ?

Pour se rassurer, elle décide de cacher une partie des espèces dans un livre dans la bibliothèque. Mais alors se pose un nouveau problème : se souvenir où est l’argent ! Je me souviens encore l’entendre dire : “J’étais pourtant persuadé que c’était dans le troisième livre en partant de la gauche, sur la deuxième étagère…”. Tout un micmac.

Échanges avec des professionnels et des utilisateurs

Béatrice est-elle la seule à rencontrer ces difficultés ?

Pour en avoir le cœur net, je décide de participer à un appel à projets organisé par Eurasanté, un incubateur lillois spécialisé dans la santé. Si le projet est retenu, cela voudra dire que les membres du jury – tous des professionnels du médico-social – y reconnaissent une problématique plus largement partagée.

Ma candidature est retenue ! J’obtiens un budget qui me permet de développer un prototype et d’effectuer des tests auprès d’utilisateurs. Payelo est né.

Mais une solution n’est jamais parfaite du premier coup. Il a fallu échanger avec de nombreuses personnes pour arriver à la solution telle que nous vous la présentons aujourd’hui. Nous travaillons constamment à l’améliorer, et c’est là la beauté de porter un projet : remettre sans cesse son ouvrage sur le métier et voir le produit évoluer.

Tests de l’application Payelo à la Maison des Aidants de Lille

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Il était alors temps de constituer une équipe. Le premier à rejoindre le projet est Damien. Avec sa formation d’ingénieur et déjà une entreprise créée à son actif, il est non seulement un directeur technique très expérimenté, mais aussi un associé qui sait rassurer quand des difficultés apparaissent. Quelques mois plus tard, Tiffany – qui souhaite s’investir dans un projet à impact – nous rejoint à son tour. Après avoir travaillé plusieurs années dans le monde du paiement, elle connaît tous les rouages de cette industrie.

A nous trois, nous formons une équipe aux compétences complémentaires ; et là où il nous resterait des lacunes, nous pouvons compter sur les équipes d’Eurasanté et de Platform 58/La Banque Postale où nous sommes incubés. Que ce soit sur des aspects marketing, juridiques ou encore financiers, ces structures nous apportent un soutien précieux.

Après des mois de travail, la carte Payelo va voir le jour en début 2023. C’est une grande joie de voir tant d’efforts porter leurs fruits et se matérialiser dans cette carte de 53,98 mm de largeur pour 85,60 mm de long !

Cela a été rendu possible par toutes ces rencontres faites le long du chemin et qui ont contribué au développement du projet : Tania, Etienne, Arnaud, Jérôme, Christophe, Fabiola, Nicolas… Merci à tous pour votre aide ! Sans oublier bien sûr BPI France et Nord Actif qui ont financé le projet ainsi que Xpollens, filiale du groupe BPCE, avec lequel nous travaillons pour l’émission des cartes. Le projet n’aurait pas pu voir le jour sans votre soutien.

Maintenant, Payelo part à la rencontre de son marché. Espérons que cette solution puisse apporter sa petite pierre à l’édifice en soulageant le quotidien de Béatrice et de tous les aidants familiaux qui, jour après jour, se dépensent sans compter pour le bien-être de nos aînés.

PS: Pourquoi le nom Payelo ? Initialement, on souhaitait s’appeler Yelo. Mais comme ce nom n’est pas disponible, on s’appelle Payelo ! 😉

BLOG

D’autres articles à vous proposer

Prêter sa carte bancaire : risques et solutions

Prêter sa carte bancaire : risques et solutions

Pour les quelque 11 millions d’aidants qui soutiennent régulièrement un de leurs proches en situation de dépendance en France, c’est une question récurrente : comment prêter la carte bancaire de leur proche aux différents intervenants à domicile en toute confiance ?...