Sélectionner une page

Prêter sa carte bancaire : risques et solutions

Pour les quelque 11 millions d’aidants qui soutiennent régulièrement un de leurs proches en situation de dépendance en France, c’est une question récurrente : comment prêter la carte bancaire de leur proche aux différents intervenants à domicile en toute confiance ? Souvent anxiogène, cette problématique a pourtant des solutions !

Découvrez par quels moyens vous pouvez prêter votre carte de paiement à un tiers en limitant les risques et sans démarche complexe et fastidieuse.

Panier de courses pour un proche dépendant

Prêter sa carte bancaire, est-ce autorisé ?

De manière générale et dans la majorité des banques, prêter sa carte bancaire à un tiers, même de sa propre famille, n’est pas autorisé (tout comme le fait de dévoiler à quelqu’un son code PIN personnel). Cette règle notifiée dans les contrats d’ouverture de compte sert évidemment aux services juridiques des banques à se protéger en cas d’abus ou de vol.

Dans les faits, nombreuses sont les personnes qui prêtent leur carte de crédit régulièrement, notamment à leur conjoint : presque 7 Français sur 10 confient ainsi leur carte bancaire à leur conjoint, de manière occasionnelle ou quotidienne, selon une étude de 2017. Preuve s’il en fallait une que vous n’irez évidemment pas en prison, ni ne risquerez d’amende si vous prêtez votre moyen de paiement à un tiers.

Toutefois, vous le ferez bien à vos risques et périls, et en cas de vol ou d’abus de confiance, votre banque ne pourra rien pour vous.

Quelles solutions pour prêter sa carte bancaire ?

En tant qu’aidant ou personne dépendante, si prêter votre moyen de paiement à un tiers (intervenant à domicile, auxiliaire de vie…) s’avère indispensable dans votre quotidien, quelles sont alors les solutions à votre disposition ?

Retirer directement de l’argent liquide :

L’une des solutions envisageables serait par exemple de retirer de l’argent liquide pour le confier par la suite au tiers chargé de faire vos achats… Ce qui implique de confier la tâche du retrait à un aidant de confiance (un membre de la famille par exemple) pour ensuite transmettre le liquide à l’intervenant à domicile.

Une solution difficile à gérer donc, d’autant plus lorsque l’aidant vit loin de la personne dépendante et ne peut donc pas vérifier comment les dépenses sont effectuées.

Faire une procuration :

Un autre moyen serait de mettre en place une procuration bancaire. En effet, si les banques interdisent à leurs clients, au sein de leurs contrats, de prêter leurs cartes, faire une procuration reste logiquement envisageable.

La procuration est un document par le biais duquel la personne titulaire d’un compte bancaire va mandater un tiers (généralement un proche, mais aucun lien de parenté n’est obligatoire) pour effectuer certaines opérations à sa place.

Elle peut être :

  • générale, le mandataire est alors responsable des opérations effectuées sur le compte, et ce, sans limite de temps ;
  • limitée, le type d’opérations, les montants ainsi que la durée de la procuration sont alors restreints et définis à l’avance.

Bon à savoir : Quoiqu’il arrive, le titulaire du compte bancaire reste l’unique responsable des opérations effectuées sur ledit compte. Par ailleurs, le mandataire ne peut en aucun cas fermer le compte.

Toutefois, faire une procuration reste une opération relativement lourde, notamment pour une personne en situation de dépendance.

Elle nécessite généralement de se rendre dans son agence bancaire (bien que certaines banques puissent envoyer le formulaire de procuration directement au domicile du mandant), et de remplir une demande en précisant de nombreuses informations relatives à l’identité et à l’adresse fiscale, tant du mandant que du mandataire. En outre, mettre fin à une procuration nécessite d’envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception à la banque…

Une solution simple et sécurisée : utiliser Payelo

Face à cette problématique et à l’absence de solution réellement satisfaisante à la disposition des personnes en situation de dépendance et de leurs proches, nous avons décidé de créer Payelo : une solution entièrement sécurisée offrant la possibilité de prêter simplement son moyen de paiement, et permettant de tracer toutes les dépenses effectuées par les différents utilisateurs.

Auxiliaire de vie, nounou ou aide-ménagère, particuliers ou intervenants à domicile… Payelo met à votre disposition une double application dès que vous devez prêter votre carte de paiement à un tiers :

  • l’une vous permettant de gérer facilement la carte et ses conditions d’utilisation (personnes autorisées, plafond quotidien, catégories d’achats…) ;
  • l’autre permettant notamment à l’utilisateur de la carte de consulter le montant disponible.

Vous l’aurez compris, être en mesure de prêter son moyen de paiement à un tiers en toute sérénité est une problématique de plus en plus souvent rencontrée par les particuliers, et qui devrait se généraliser encore davantage dans le futur…

Si les solutions disponibles n’étaient jusqu’ici que très peu satisfaisantes (retrait de liquide, procuration…), il existe désormais des applications spécialisées telles que Payelo pour vous simplifier la vie !

BLOG

D’autres articles à vous proposer

La genèse de Payelo

La genèse de Payelo

Avril 2020. La France vit son premier confinement. Comme pour beaucoup, l’inactivité forcée me donne l’occasion de réfléchir à des projets personnels laissés de côté par manque du temps. Justement, depuis quelques mois, une problématique me trotte dans la tête. Ma...